Comment peut-on stimuler le langage de l’enfant ?

stimuler le langage de l’enfant

Il arrive un moment où on a envie de stimuler le langage de son enfant, bien qu’il parle normalement ou qu’il présente un retard. Le retard n’a ici aucune liaison avec les retards dits intellectuels se rapportant à la compréhension, mais qu’il a juste du mal à s’exprimer verbalement. Cela est peut-être dû au simple fait que l’enfant ne voit pas encore tout l’intérêt de bien parler étant donné qu’il parvient à se faire comprendre par ses dires et ses gestes.

Et ce qu’il faut savoir c’est que naturellement, un enfant a toujours tendance à développer son langage progressivement. Toutefois, il ne faut pas non plus compter sur le fait qu’il arrivera à bien parler un jour donné, et qu’on évite de s’en préoccuper. La stimulation de son langage reste très importante pour son développement.

L’habituer progressivement dans les discussions et apprendre à le comprendre

Depuis la grossesse, l’enfant est déjà capable de percevoir les premiers signaux émis par les vibrations des sons de la voix de ses parents. Ainsi, ses voix qu’il entend au quotidien vont lui devenir familières. Une fois né, il va déjà établir la première communication, par le regard, le babillage et les gazouillis. Il cherche à interagir par tous les moyens, et c’est aussi une occasion pour les parents de lui parler et de l’immerger entièrement dans un bain de langage. Pour ce faire, on va lui parler de toutes les choses qui passent par la tête.

Il ne faut pas non plus se contenter de seulement lui parler, on doit également apprendre à l’écouter, de comprendre ce qu’il essaye de dire. Cela est surtout très important à partir de ses 5 à 9 mois, où il prononcera ses premières syllabes (ex : pa, ma, da). Ensuite, vers ses 10, 11 et 12 mois, il saura dire ses premiers mots. Plus tard, vers 1 an, il saura dire une quinzaine de mots, et ainsi de suite. Voilà donc ce qui fait que le langage de l’enfant se développe progressivement, et les parents devront toujours l’accompagner dans ce développement.

Les erreurs à éviter pour garantir le développement de son langage

Il y a aussi des erreurs à éviter pour permettre à l’enfant de bien développer son langage. Tout d’abord, il faut éviter d’ignorer l’enfant. Quand il babille et gazouille, il arrive qu’on n’y prête pas attention et qu’on l’ignore, or, lui parler à chaque occasion c’est pour lui, mais aussi pour vous, une possibilité de développer son langage. Pour éviter d’être embêté par l’enfant, on a aussi tendance à le placer devant la télé. C’est peut-être une bonne idée pour le distraire, mais aussi une très mauvaise option pour ses yeux. Il ne faut pas non plus trop forcer l’enfant à booster son langage.

Savoir prononcer des choses clairement pour un enfant ne se fait pas du jour au lendemain, cela se fait progressivement. Il est donc inutile de le forcer à répéter un mot ou une phrase indéfiniment jusqu’à ce qu’il sache mieux le prononcer. Un dernier détail, la tétine. Certains pédiatres l’appellent la « bouche parole ». Selon les spécialistes, elle ne doit être utilisée que pour les moments de repos, car il faut laisser la bouche de l’enfant libre pour apprendre à parler spontanément.